Failed to connect to 185.10.203.124: Unknown error 101
divider

Bienvenue sur MondeQuiChange, le site de ce qui change (en bien) dans notre monde.

divider
Categories
September 20th, 2007

Super-condeansateurs pour Mercedes

Maxwell Technologies a annoncé que Mercedes lui a passé une commande de recherche et de production de super-condensateurs pour un système de traction automobile incorporant un système de freinage et récupération d’énergie qui permet une économie d’énergie et une diminution de la pollution.
Le système s’approche de celui équipant les voitures hybrides électriques. La différence notable sera de remplacer les batteries du système par des super-condensateurs. Les condensateurs sont des réservoirs d’énergie qui sont présents dans tous les montages électroniques. La différence est qu’ils supportent des temps de charge et décharge beaucoup plus rapides que les batteries et qu’ils supportent une nombre d’opération charge/décharge beaucoup plus grand.
Ceci en fait donc un candidat idéal pour les freinages/accélérations.

divider
August 2nd, 2007

Une voiture peu polluante?

La collection automne-hiver de nos chers fournisseurs de voitures est sortie et vous hésitez encore?
Comme c’est un mal le plus souvent nécessaire essayez de choisir une voiture qui ne pollue pas trop. Pour vous y aider le gouvernement britanique a mis en ligne un tableau comparatif de la pollution des dernières voitures sorties. Le classement ne prend en compte que le dioxyde de carbone ou CO2.

Entièrement en anglais, le choix s’opère par catégorie, type de boite de vitesse (auto ou manuelle) et carburant comme vous le montre le dessin ci-après.
Le sélectionneur des 10 voitures moins polluantes par catégorie
Vous cliquerez alors sur le bouton Submit et vous accéderez au classement des 10 meilleures de chaque catégorie.

divider
July 20th, 2007

Nouvelle technique de production du biodiesel

Catilin inc. a levé 3 million de dollars pour industrialiser une nouvelle technique de production de biodiesel. Catilin projette de construire une usine pilote de production du biodiesel qui pourrait réduire grandement les coûts et rendre le biodiesel compétitif même sans subventions.
Le docteur Victor S.-Y. Lin Le Docteur. Victor S.-Y. Lin, responsable technologique et fondateur, professeur de chimie à l’université d’état de l’Iowa, est l’inventeur de ce procédé.
Le catalytique utilisé serait plus économique, recyclable, réagit à basse température et pression ambiante, permet le traitement d’huiles de qualité très différentes, produit un biodiesel et une glycérine plus purs et peut être adapté sur des installations existantes. Les opérations de lavage étant diminuée, le procédé pollue moins et utilise moins d’eau.
Ce catalyseur à base ionosphère déclenche une réaction entre des graisses animales ou végétales et de l’éthanol pour produire du biodiesel.
Le nouveau catalyseur nanotechnologique remplace le méthoxide de sodium, un catalyseur toxique, corrosif et inflammable utilisé dans des procédés actuels. Les étapes traditionnelles de neutralisation acide, lavage et séparation sont supprimées, celles-là même qui détruisait le catalyseur et empéchait sa réutilisation.
Une petite analyse des coûts montre qu’il serait impossible d’arriver à une production rentable en employant des matières premières coûteuses aux Etats-Unis, étant donné le faible niveau d’imposition de leur carburant.
Mais en France, et plus généralement en Europe, en utilisant des matières premières de récupération, il y a une piste à suivre.

divider
July 13th, 2007

Réchauffement global en 2030

Il y a un peu plus d’un an, je vous mettais au courant d’un projet de nos voisins anglais lancé par la BBC pour estimer le changement climatique en 2080.
Le principe était de télécharger sur son ordinateur un programme de calcul simulant un modèle de la terre dans certaines conditions. A la fin du calcul le modèle était renvoyé à la BBC qui analysait la base de données ainsi constituée (plus de 250′000 participants).
Bien sur, l’expérience est plutôt anglo-anglaise mais les résultats sont intéressants car l’Angleterre est très proche de nous. Voici le résultat le plus intéressant, même si vous ne parlez pas anglais.
Il y a même un jeu de simulation basé sur ces données. Même avec un petit niveau d’anglais on peut s’y essayer et se rendre compte que l’avenir n ‘est pas aussi simple qu’on pourrait le croire.

divider
July 2nd, 2007

Vos ordures m’intéressent (suite)

Après le premier article qui parlait de la Chine, voici ce qui se passe en Inde.
Dans l’état Indien du Kerale se profile un nouveau moyen de gérer un vieux problème: un digesteur organique efficace et spécialement conçu pour transformer les déchets solides en énergie.
Dès 1994 une association appelée Bio-tech innova en développant la première usiné intégrée de recyclage, où de grandes quantités d’ordures ménagères étaient traitées et converties en méthane et engrais.

Saji Das, l’homme de Bio-tech, a alors choisi la ville de Kadakkal dans le district de Kollam ( où d’ailleurs pré-existait la plus grande décharge de l’état) pour installer la première usine de recyclage intégrée. Aujourd’hui l’usine est capable de digérer quotidiennement une tonne de déchets - en produisant assez d’énergie pour alimenter 120 lampadaires publics.
Le process de recyclage commence par un tri manuel des déchets: hulides, secs biodégradables et solides recyclables tel le métal, le verre ou le plastique. L’usine utilise 5 techniques différentes: la biométhanisation, la bioincinération, les lits de lavage, le retraitement des eaux usées et le vermicompostage.
Les déchets humides, incluant les déchets d’abattoir, sont critiques pour la production de biogaz et passent dans un pré-digesteur afin d’accélérer le travail bactérien qui suit. A la fin du procédé, du méthane est produit qui peut être utilisé comme un carburant, en plus de l’électricité utilisé pour l’éclairage et un engrais organique azote-phosphore-potasse.
Aucun déchet n’est écarté car l’usine intègre tous les traitements nécessaires. Par exemple, le bio-incinérateur est conçu pour gérér les déchets qui se dégradent lentement comme le papier, les feuilles mortes alors que la biométhanization traite tous les déchets organiques. Les végétaux passeront par le champ d’épandage, les eaux usées par un procédé anaérobie.
Cette efficacité est démontrée par la réutilisation de l’eau qui est purifié de façon à pouvoir reservir dans les abattoirs. L’électricité produite est utilisée pour alimenter toutes les machines, alors que l’incinérateur n’utilise que le biogaz produit localement.
Das a maintenant installé 10 usines de ce type autour de Kerala. Dans des villes telles que Kumbalangi, les écologistes et les touristes se sont unis pour la transformer en un village modèle touristique, où, avec le soutien du gouvernement, 140 unités domestiques Bio-tech ont été implantées pour fonctionner avec les excréments humains, ajoutés aux unités pré-existantes qui convertissent les autres déchets en méthane. D’autres municipalités telles que Kovalam se convertissent maintenant.
Ces usines intégrées rendent les décharges obsolètes. Il n’y a plus besoin de collectes ou transports et la maintenance est effectuée sur site. Les unités peuvent être adaptées aux besoins à tel point que la version domestique ne nécessite qu’un mètre carré pour gérer les déchets liquides et solides.
Bien sur toute cette énergie réduit aussi la facture énergétique dédiée à la cuisson des aliments (GPL).
Dans un état où, selon le bilan économique annuel publié par le gouvernement, seulement 50% des 2500 tonnes de déchets produits par jour au Kerala est collecté, et où l’industrie du tourisme produit une tonne de déchets quotidienne supplémentaire, le biodigesteur apparaît comme une solution écologique et efficace au problème grandissant des déchets en Inde.
Et le prix? Un système Biotech résidentiels (1 mètre cube) couteraît 232 dollars (sans subventions) et peut fournir 1 à 2 heures de gaz par jour.

divider
June 29th, 2007

Internet: protection des enfants

D’accord, ça n’a pas grand chose à voir avec la protection de l’environnement, même si c’est toujours de la protection ;-)
Mais en discutant avec des amis et collègues je me rends compte que peu de gens protègent les enfants de ce qu’ils peuvent voir ou de ceux qu’ils peuvent rencontrer sur Internet. Je profite aussi de la bonne audience de mon site (environ 175 visites/jour) pour rendre plus visibles 2 solutions qui me paraissent très bien conçues.

Bien sur, si l’ordinateur est dans une pièce commune et que les enfants s’en servent quand les parents ne sont pas trop loins, tout va bien.
Mais le réseau est bourré de pages qu’on n’a pas vraiment envie qu’ils voient (si,si. Un seul mot tapé sur Google et vous avez toute la misère sexuelle du monde sous les yeux) et, sans être parano, c’est un grand terrain de chasse pour les pédophiles.

Voici mes 2 remèdes que j’ai appliqué consciencieusement sur les 2 ordinateurs de la maison:
- LogProtect qui est un produit qui leur rappelle qu’ils n’ont pas à divulguer leur adresse, age, nom, etc au premier inconnu qui prétend avoir 8 ans et jouer aux même jeux qu’eux…
- Naomi qui ferme l’explorateur ou le tchat ou tout autre programme, dès qu’un terme d’une liste de mots pornos ou trop violents est chargé depuis le Net. Pour la version française, cliquer sur “french” dans la page. Au moment où je rédige cet article, le lien français est ici mais Internet change vite.
Comment installer Naomi (traduction de la page d’accueil de Naomi):
1/ Si vous utilisiez une version précedente, désinstallez la avant de commencer.
2/ choisissez un mot de passe dont vous êtes sur de vous rappeler, mais qui ne peut pas être deviné facilement. Soyez surs de ne pas l’oublier car, pour des raisons de sécurité, toute demande de suppression de mot de passe sera ignorée (Inutile d’envoyer des emails à l’auteur qui ignore ce genre d’emails).
3/ Notez que Naomi bpeut bloquer les programmes d’échange en P2P, voir le bouton P2P dans le menu.
4/ Si vous déclarez différents comptes utilisateurs XP avec des limites d’accès, vérifiez que Naomi fonctionne correctement dans ces différents comptes (essauer de chercher ‘porno” sur un moteur de recherche après installation.
5/ Garder à l’esprit que l’utilisation d’un filtre peut pousser les adultes à abandonner toute vigilance. Rappelez-vous qu’aucun programme ne peut se substituer à l’action éducative et au contrôle des parents.

Ces deux produits sont gratuits, protégeables par mot de passe (indispensable sinon inutile de les installer) et impossibles à fermer même depuis le gestionnaire de taches. En gros on installe et on oublie.
Bien sur, tout cela ne remplace pas, mais complète, la discussion et l’attention que l’on doit normalement porter à chaque enfant, et plus encore en période pré-ado et ado.

Alors bon surf, à vous et à vos enfants.

divider
June 28th, 2007

Vos ordures m’intéressent

Dans nos sociétés occidentales, tout ce qu’on appelait ordures est appelé à être recyclé, avec un succès plus ou moins grand.
Dans les pays asiatiques comme la Chine et l’Inde la production d’ordures est beaucoup moindre. Malgré cette différence, ces pays s’y intéressent déjà car ils sont une manne économique.
En voici un premier exemple.
Les prix Ashden pour l’énergie renouvelable (Ashden Awards for Sustainable Energy) ont été décernés la semaine dernière en présence de Al Gore.
L’un des lauréats, Pan Shijiao, dirige la société Beijing Shenzhou Daxu Bio-energy Technology. Localisée au nord de Beijing, où la population augmente au rythme soutenu de la croissance économique, cette société produit des cuisinières biogaz utilisables à la campagne, où 70% de la population vit encore.
Utilisant des cylindres de déchets végétaux en remplacement du traditionnel charbon ou bois, le bruleur a un rendement supérieur à 40% et peut cuire un repas en 20/25 minutes, sans dégager ces nuages de fumées typiques des campagnes chinoises.
Quand il est interrogé sur l’impact de la Chine sur le climat mondial par Chinadialog M. Pan déclare: “en tant que directeur d’une petite société, je pense que je dois diriger ma compagnie avec soin et contribuer à ce grand but. Nous avons une philosophie: apporter des solutions pratiques en terme d’économie d’énergie et de réduction de la pollution. Ceci pour améliorer l’environnement. Et en accomplissant celà, nous allons dans le même sens que notre gouvernement central. J’ai la conviction qu’en adoptant nos produits, le pays pourrait réduire ses émissions de 20%. Il y a actuellement 200 milions de foyers ruraux en Chine, et presque tous possèdent un réchaud à charbon. ”

Alors? Tenté d’échanger votre plaque de cuisson à induction pour ce merveilleux petit fourneau?

divider
June 26th, 2007

Un co-générateur biomasse mobile

Une compagnie appelée AgriPower commencera la production l’année prochaine d’un générateur mobile électrique alimenté par un éventail de déchets, des coquilles de noix aux pneus.
La chaleur d’AgriPower et le système d’alimentation combinés ont été à l’origine envisagés pour les pays en voie de développement qui pourraient brûler les déchets agricoles pour produire électricité et chaleur.
L’unité inclut un distributeur de combustible d’une contenance de 5 tonnes et un incinérateur à hautes températures qui vaporise la biomasse. La chaleur résultante peut être employée pour entrainer une turbine pour produire 300 kilowatts d’électricité. La chaleur peut également être employée comme source de chauffage.

Plus la société se rapproche du lancement de la production -les premiers produits commercial étant prévus en avril prochain - plus elle trouve des applications potentielles, dit son président Barry Berman.
Elle voit l’intérêt des opérateurs de décharge qui, à court d’espace pour enterrer les détritus, les incinéreraient plutôt pour produire de l’électricité qu’elles revendraient.
La compagnie s’adresse également aux chaînes de supermarchés de Royaume-Uni et de France qui doivent payer plus de $150 par tonne pour se débarasser des détritus organique tels que le carton et le papier. « Si vous produisez n’importe quel type de rebut et que vous payez quelqu’un pour l’apporter en décharge, vous n’avez rien compris» a dit Berman.
Pour les processus industriels qui utilisent des moteurs diesel, le système d’AgriPower est rentabilisé sur un an. Une scierie, par exemple, a pu incinérer la sciure et tous les autres déchets pour générer de l’énergie pour alimenter ses machines plutôt que d’acheter du diesel.
De nombreux co-générateurs à grande échelle produisant chaleur et électricité emploientt la biomasse comme carburant pour générer l’électricité sur place. L’incinération de déchets municipaux pour produire de l’électricité est répandu dans presque 90 lieux aux Etats-Unis, selon l’association de déchets solides de l’Amérique du Nord.
Les déchets ménagers de plus en plus triés permettent une production d’énergie locale employant un matériel spécifique.
Une autre société, Ze-GEN, expérimente un procédé de gazéification pour le traitement des déchets de la construction et de la démolition.
Berman dit que son générateur a été testé avec une gamme étendue de matériaux, y compris les résidu d’épi de maïs, d’épis de maïs et de canne à sucre, appelé la bagasse, aussi bien que des pneus et des plastiques non-recyclables.
Comme elle produit de la chaleur, l’unité peut sécher le matériel, comme des restes de volaille, avant de les incinérer. Les émissions de pollution ont été analysés dans plusieurs états des États-Unis et pays européens. Ils ont répondu aux exigences d’émissions en Suisse et en Californie, qui ont des normes rigoureuses, a indiqué le vice-président d’AgriPower Anthony Kahn.
L’incinérateur emploie un principe appelée un lit fluidifié - essentiellement une couche du sable chauffée à haute rempérature - et vaporise les déchets à l’entrée du four.
Bien que le rendement de l’unité initiale soit inférieur à celle d’une centrale, le générateur de 40 tonnes d’AgriPower peut facilement être transporté et usuellement installé dans les deux jours. La mobilité est importante pour employer la biomasse pour la production d’énergie dit Berman. «Elle peut être déplacée dans les régions reculées là où le carburant est localisé. Un problème récurrent dans la biomasse est sa récolte et son transport jusqu’au four pour la bruler.»
Bien sur, cette machine reste un incinérateur et il ne faut donc y bruler que des déchets propres et purs pour ne pas générer plus de pollution que celle que l’on évite ( plutôt des sous-produits d’activités industrielles ou agricole).
Mais l’idée est originale et mérite d’être creusée.

divider
June 17th, 2007

Chine: plus d’aliment dans l’éthanol

PÉKIN, 10 juin (Xinhua) — La Chine veut commuter entièrement aux récoltes non-alimentaires telles que le manioc, la patate douce, le sorgho (non utilisés généralement pour la nourriture en Chine) et les celluloses pour la production de carburant d’éthanol comme produit de remplacement pour le pétrole, a indiqué un fonctionnaire du gouvernement.
Le pays n’approuvera plus des projets conçus pour produire du carburant d’éthanol avec des récoltes vivrières a déclaré un fonctionnaire du développement national et la Commission de réforme (NDRC) lors d’une conférence sur le développement de l’éthanol carburant de la Chine tenu à Pékin samedi 10 Juin.
Bravo, bon premier pas. Souhaitons que la France en fasse autant. Il ne reste plus qu’à faire le dernier pas: pas de carburant éthanol avec des végétaux cultivés mais uniquement des sous-produits d’autres cultures.

divider
June 17th, 2007

Une variante du Stirling: le moteur Naturelle Energie

Deluge Inc. a développé un moteur hydraulique thermique qui est maintenant prêt pour la commercialisation. La société vient juste de terminer des essais pratiques longue durée de cette technologie, et a obtenu des brevets sur la conception dans presque 40 pays industrialisés. Le moteur Naturelle Energie n’utilise aucune combustion, fonctionne pratiquement silencieusement, et ne produit d’aucune émission.
Développé au cours des 10 dernières années, il fonctionne en utilisant une énergie calorifique bas niveau (82°C), convient à beaucoup d’applications, du solaire au géothermique, ou n’importe quelle autre source de chaleur, y compris la chaleur perdue d’usines existantes.
Les composants principaux du moteur sont très simples - un piston/cylindre et un système de transfert thermique. Le cylindre contient un piston et un fluide de fonctionnement et, selon l’application, peut nécessiter un mécanisme pour replacer le piston après chaque course. Le système de transfert thermique comporte des
échangeurs de chaleur, un système pour faire circuler le fluide de transfert thermique (typiquement l’eau) et un contrôleur de circulation. La différence principale entre un moteur à combustion traditionnel et le moteur NE est que le moteur NE se fonde sur le transfert de la chaleur vers, et son retrait depuis,le fluide de fonctionnement du cylindre. Quand le fluide de fonctionnement est chauffé son volume augmente, fournissant la pression nécessaire au déplacement du piston, et est plus tard refroidi pour achever le cycle.
« C’est un moteur hydraulique thermique, » dit Brian Hageman, l’inventeur du moteur. « Il emploie les mêmes principes d’expansion et de contraction de la chaleur que le thermomètre, et l’expansion créant une pression hydraulique puissante, d’une certaine manière semblable aux systèmes des freins d’une automobile. »
La compagnie estime que de tels moteurs peuvent facilement être produits pour 60 à 85% du prix de systèmes produisant un rendement équivalent.
Le moteur crée de l’énergie mécanique dans un processus en trois étapes :
Étape 1 : L’eau de chauffage est collectée
Étape 2 : L’eau chaude traverse un échangeur de chaleur où la chaleur est transférée à un fluide de fonctionnement. Le fluide de fonctionnement, typiquement du CO2 liquéfié, a un coefficient d’expansion très
élevé, il augmente et contracte son volume de manière significative en fonction de sa température tout en restant dans un état liquide. Pendant que le fluide de fonctionnement est chauffé, il se détend , poussant un piston dans
le cylindre du moteur.
Étape 3 : L’eau de refroidissement - généralement 37° plus bas que l’eau d’entrée, avec des différentiels variables selon l’application - traverse alors l’échangeur de chaleur causant la contraction du fluide de fonctionnement,
préparant le piston pour la course suivante.
La preuve des principes du fonctionnement de ce moteur a été démontrée la première fois au ministère de l’énergie des États-Unis au centre d’essai du pétrole du Rocky Mountain Center, au Wyoming, où un prototype de moteur a, avec succès, pompé le pétrole brut des formations souterraines en utilisant l’énergie
géothermique comme source unique de chaleur pour l’opération.
Début 2006, Déluge commence un essai pratique étendu, effectuant un essai long terme de plusieurs moteurs dans des conditions variées au Kansas. Ces moteurs auront accompli plus de 100.000 heures d’opération continue sur un an. Les résultats ont dépassé les espérances du constructeur en termes de fiabilité,
coûts et exécution.

divider
 
Failed to connect to 185.10.203.124: Unknown error 101